Vous êtes ici

Comment faire de l'eau de vie de poire ?

Comment faire de l'eau de vie de poire ?

L’eau-de-vie connaît plusieurs appellations selon les régions, par exemple, les Alsaciens l’appellent schnaps et ailleurs on l’appelle gnôle. Elle est de la famille des liqueurs et d'autre digestif en tous genres. Son mode de fabrication demeure plus ou moins similaire partout, mais c’est surtout un savoir-faire qui se transmet de père en fils. Cependant, il est à noter qu’après 1950, la distillation devait suivre la norme imposée.

Si autrefois les gens prenaient juste au hasard les fruits qu’ils trouvaient dans le verger pour en fabriquer, maintenant il faut bien les choisir car cela a beaucoup d’impact sur la qualité. Pendant le processus de fermentation, c’est le sucre contenu dans ces fruits qui se transforme en alcool, ceci est également à prendre en considération.

L’eau de vie de poire peut être fabriquée de façon industrielle, artisanale ou même à la maison. Pour se démarquer un peu, le choix de la fabrication de cette eau de vie se portera sur le processus fait maison.

D’abord, il faut un poirier dans le jardin et une bouteille en verre transparent, de préférence, pour que la lumière du soleil y pénètre au maximum. Ensuite, choisir une branche qui présente déjà de petites poires, ôter le surplus de feuilles et de poires en ne gardant que ceux qui se trouvent à l’extrémité de la branche. Glisser la poire et sa branche dans la bouteille. Et bien fixer cette dernière à une autre branche qui se trouve en dessous, de sorte que si le vent souffle fort celle-ci reste immobile. Il ne faut pas boucher la bouteille mais l’incliner afin d’éviter l’infiltration de l’eau. En principe, la poire ne devrait pas toucher les parois de la bouteille. Il faut bien surveiller l’équipement dès le début pour voir la stabilité de la bouteille. Après quelques semaines, détacher la poire du rameau et la laisser subtilement tomber au fond de la bouteille, ceci devra se faire avant la maturité des autres poires sur l’arbre. Verser de l’eau-de-vie dans la bouteille, le fruit flotte et là il faut attendre au minimum un mois avant de la goutter. Il n’y a nul besoin d’alambic ni de distillation. Avec l’alcool plus c’est vieux, mieux c’est.

Il ne reste plus qu’à servir l’eau de vie de poire fait-maison à ses convives, en digestif après un repas fort copieux, l’utiliser pour aromatiser un gâteau, ou encore le servir à l’apéritif en liqueur, les possibilités sont nombreuses.


Pour aller plus loin